Etui portefeuille galaxy grand prime Is Teesta Setalvad India’s most hounded activist-galaxy grand prime coque silicone-qwikfs

Elle a A�tA� qualifiA�e de A�menace A� la sA�curitA� nationale de l’IndeA� et un procureur veut l’envoyer en prison, son domicile et son bureau ont A�tA� perquisitionnA�s A� plusieurs reprises, ses comptes bancaires ont A�tA� gelA�s et elle a A�tA� implacablement vilipendA�e et menacA�e sur les mA�dias sociaux. coque samsung Teesta Setalvad, la militante sociale la plus connue du pays, a A�tA� accusA�e de recevoir illA�galement des fonds, de violer les rA?gles de change, de dA�tourner des fonds recueillis auprA?s des victimes d’A�meutes religieuses et d’encadrer des tA�moins. Mais les enquA?teurs n’ont pas portA� plainte dans l’un des sept cas sur lesquels elle enquA?tait depuis 2003. Et les tribunaux l’ont soutenue: elle a A�tA� libA�rA�e sous caution environ cinq fois aprA?s que les procureurs ont cherchA� A� l’interroger en dA�tention, et en juillet , un juge de la Haute Cour de Mumbai a rejetA� une allA�gation de l’accusation selon laquelle elle constituait une menace pour la sA�curitA� nationale. ‘La raison pour laquelle le gouvernement pense qu’elle devrait A?tre enfermA�e, c’est parce que cette femme tenace refuse d’autoriser l’Inde ou le monde A� oublier ce qui s’est passA� au Gujarat en 2002’, explique Kalpana Sharma, une journaliste indA�pendante. Les A�meutes de 2002 au Gujarat ont causA� la mort de plus de 1 000 personnes, principalement des musulmans, et ont A�tA� parmi les pires A�meutes de l’Inde depuis des dA�cennies, aprA?s coque transparente galaxy s8 le dA�cA?s de 60 pA?lerins hindous dans un incendie de chemin de fer dans la ville de Godhra. Le gouvernement nationaliste hindouiste du BJP, alors dirigA� par Narendra Modi, a A�tA� accusA� de ne pas en faire assez pour maA�triser la violence, une accusation qu’il a toujours niA�e. La mA?me annA�e, Mme Setalvad et son mari, Javed Anand, ont crA�A� une organisation A� but non lucratif pour fournir une aide juridique aux victimes de crimes de masse tels que les A�meutes religieuses et le terrorisme. En collaboration avec des organisations de dA�fense des droits de l’homme, son groupe Citoyen pour la justice et la paix a enregistrA� 120 condamnations dans 68 affaires impliquant neuf grands A�meutes, un record de condamnations pour toute A�meute religieuse en Inde, selon un haut avocat. M. Modi est arrivA� au pouvoir lors des A�lections gA�nA�rales de mai dernier, mais cela n’a pas empA?chA� Mme Setalvad de poursuivre avec acharnement sa campagne pour que le Premier ministre soit pA�nalement responsable des A�meutes. A�Les derniers mois ont A�tA� particuliA?rement A�prouvantsA�, me dit Mme Setalvad, 53 ans, assise dans son bureau exigu, dA�bordant de papiers et de livres. coque samsung s8 Le bureau d’oA? elle dirige son groupe de droits, une initiative d’A�ducation laA?que photo de iphone 5c et un bureau de publications se trouve dans un bungalow familial verdoyant dans le quartier huppA� de Juhu, oA? elle est la fille d’un A�minent avocat. En avril et mai, des fonctionnaires du ministA?re de l’IntA�rieur sont venus inspecter leurs papiers. coque iphone Juillet A�tait pire. Tout d’abord, 16 officiers du Bureau central d’investigation (CBI) du gouvernement fA�dA�ral, qui relA?ve du gouvernement de M. Modi, ont fait une descente dans sa maison et son bureau pendant 22 heures et ont finalement emportA� jusqu’A� 700 pages de documents. quatre fichiers. Quelques jours plus tard, un procureur a dit A� un tribunal qu’elle devrait A?tre emprisonnA�e pour A?tre interrogA�e pendant que l’enquA?te se poursuivait pour savoir s’il A�tait lA�gal qu’elle reA�oive un financement de la Fondation Ford. Plus tard dans le mois, Gujarat, l’Etat natal de M. Modi, a dA�posA� une dA�claration sous serment devant la Cour suprA?me accusant Mme Setalvad et son mari d’avoir recueilli plus de 1 million de dollars (65 000) au nom des victimes de l’A�meute. A�clabousser de luxe. Coque Personnalisée Samsung Galaxy Le couple a dA�jA� remis plus de 25 000 pages de documents A� la police pour tenter de rA�futer les accusations. ChronomA�treurs A�significatifsA� Setalvad estime que le moment d’une rafale de raids pourrait A?tre significatif. ‘C’est pour m’intimider’, dit-elle. Mercredi, la Haute Cour du Gujarat a commencA� A� entendre ce qui pourrait s’avA�rer A?tre un cas crucial oA? Mme Setalvad essaye de renverser un jugement de premiA?re instance de 2013 selon lequel il n’y avait pas assez de preuves pour poursuivre M. Modi dans le cadre d’un massacre L’ex-dA�putA� Ehsan Jafri et 68 autres personnes ont A�tA� tuA�es par une foule dans la ville principale d’Ahmedabad, oA? la veuve du dA�putA� Zakia Jafri a demandA� une rA�vision de la dA�cision. ‘C’est la mA?re de tous les cas’, dit Mme Setalvad. Ses munitions, dit-elle, sont de 23 000 pages de dA�positions et de A�preuves documentairesA� de la salle de contrA?le de la police et des dossiers d’appels tA�lA�phoniques, par exemple dans 64 boA�tes. Son A�quipe juridique est composA�e d’une demi-douzaine d’avocats qui travaillent bA�nA�volement dans les tribunaux supA�rieurs, et une douzaine d’autres qui demandent des honoraires dans les juridictions infA�rieures ont l’intention de prA�senter leurs arguments et de convaincre les juges. D’un autre cA?tA�, Mme Setalvad consacre actuellement beaucoup de temps A� se dA�fendre elle-mA?me. A�Certaines des allA�gations selon lesquelles je siphonnais l’argent destinA� aux victimes de l’A�meute font bouillir mon sang. Ce gouvernement croit en critiquant ses critiques et en les paralysant. De telles allA�gations sont mA�prisables ‘, dit-elle. Nalin Kohli, porte-parole du BJP au pouvoir, affirme que Mme Setalvad n’a rien A� craindre si elle n’a enfreint aucune loi. ‘Tant que ses organisations n’ont violA� aucune loi relative aux devises A�trangA?res, elle n’a aucune raison de craindre: si elle a violA� la loi, elle devra faire face aux consA�quences’, me dit-il. ‘Le plus gros problA?me est que les fonds qu’elle a reA�us de la ou trouver des coques de telephone Fondation Ford ont A�tA� utilisA�s pour des activitA�s liA�es aux mA�dias et de la propagande, ce qui n’est pas lA�gal.’ M. Kohli dit que Mme Setalvad n’est pas au-dessus de la controverse. ‘Dans le passA�, elle a A�tA� critiquA�e pour le tutorat de tA�moins, et il y a eu des controverses concernant la prise d’argent des victimes de l’A�meute pour acheter leur appartement, construire un mA�morial.’ L’activiste dit combattre les A�meutes Gujarat deux procA?s sont toujours en cours, A� l’exception de l’affaire Zakia Jafri et se dA�fendre signifie qu’elle passe beaucoup de temps ces jours-ci A� rencontrer ses avocats et aller aux tribunaux. L’argent est serrA� et elle dit que la famille dont ses deux enfants sont A� l’universitA� vit de leur A�pargne-retraite. ‘Mais la lutte doit continuer: il y a une culture d’impunitA� autour de la violence de masse en Inde, des institutions sont compromises, des activistes sont attaquA�s, il y a aussi une amnA�sie dA�libA�rA�e sur les crimes passA�s. Notre travail a portA� ses fruits, mais nous devons continuer A� nous battre.